Le tour d’Italie, qui en est à sa 101ème édition cette année, est déjà plein de surprises et de rebondissements. La première surprise de ce Giro a eu lieu dès le début de la compétition : en effet les cyclistes se sont élancés hors d’Europe et plus précisément en Israël. Une grande première pour ce grand tour cycliste qui a vu ses trois premières étapes se dérouler en Israël. Mais l’arrivée sera bien en Italie, dans la magnifique ville de Rome. 21 étapes pour les cyclistes qui,auront parcouru précisément 3 562,9 kilomètres, effectué deux contre-la-montre individuel et franchi huit étapes en altitude. Un vaste programme qui risque de faire quelques dégâts. Et comme toujours, difficile de dire qui sortira vainqueur du Giro.

Une échappée individuelle

Le tour d’Italie 2018 est composé de 22 équipes dont 18 équipes faisant partie de la « World Team » et 4 équipes dites « équipes continentales professionnelles » qui ont reçu leur invitation au mois de janvier. Du côté « équipes continentales professionnelles » on a 3 équipes italiennes (Androni Giocattoli-Sidermec, Bardiani CSF, Wilier Triestina-Selle Italia) et 1 équipe israëlienne (Israel Cycling Academy), très attendue à Jérusalem pour le lancement de la compétition et qui essaiera de trouver chaussures à son pied dans cette édition. Androni Giocattoli-Sidermec était le grand absent du Giro 2017, l’équipe a validé son ticket de participation pour cette édition en s’adjugeant le classement par équipe de la compétition italienne Ciclismo Cup 2017. Côté « World Team », tous les cadors on répondu au rendez-vous, du britannique SKY au Français AG2R La Mondiale en passant par Astana et Movistar, toutes les équipes attendues sont présentes pour une compétition spectaculaire. A noter un changement de nom pour cette course de l’équipe Belge Lotto-Soudal qui devient Lotto Fix All. Franchement, on a hâte de voir tous les cyclistes du peloton en découdre sur les routes du Giro. Ce tour très populaire, comme la Vuelta en Espagne ou le tour de France !

Froome de retour, Yates étincelant

Cycliste en pleine course

Cette compétition est aussi marquée par la présence des grand favoris de l’édition et surtout par les évènements inattendus. Notamment par la performance assez mitigée du grand favori de cette édition Chris Froome. Chris Froome n’est pas au top depuis le début de la saison. Le britannique vainqueur du tour de France à quatre reprises n’arrive pas à trouver son rythme de croisière . Mais attention, Froome est un champion et il a réalisé un coup de maitre en remportant la 14e étape et en se rapprochant de la première place. Il pointe aujourd’hui à la 5ème place du classement et met ainsi la pression sur ses principaux concurrents. La vraie surprise de la compétition vient de chez l’équipe Australienne Michelton-Scott avec Simon Yates qui est le leader au classement général. Va-t-il tenir jusqu’au bout ? Cette fin de compétition s‘annonce très palpitante avec d’un côté la forme étincelante de Simon Yates et le retour de Chris Froome qui n’a certainement pas dit son dernier mot. Après, les surprises sont encore possible avec le français Pinot qui a eu un coup de moins bien sur le contre la montre, mais qui est encore là !